Menus de fête

Ça y est, le moment est venu de commencer à penser à vos menus… de Noël et du Réveillon de la Saint Sylvestre. Menus pour fêtes intimes en tête à tête ou pour grandes tablées joyeuses, familiales ou amicales ? Viande ou poisson ? Que faire pour les enfants ? Rouge ou blanc ? Gros apéritifs ou entrées ? Fromages ou pas ? Dessert chocolat ou salade de fruits ? Zen… pour que les fêtes ne se transforment pas en grosse galère, j’ai pensé à vous. Je ne vous livrerai pas des menus tout faits… juste quelques petites astuces et idées.

Vous optez pour un apéritif dinatoire

Vous avez d’ores et déjà pris une bonne résolution : les gâteaux apéritifs et autres chips du supermarché ne seront pas à la carte du menu des fêtes. Si, si, je le sais, vous l’avez pris cette bonne résolution et je vous en félicite ! Un seul mot d’ordre : organisation (ça vous servira le jour où peut-être vous aurez à organiser le mariage de votre petite cousine éloignée Lolita ). Pour commencer il vous faut savoir ce petit secret : pour un apéro dinatoire, vous aurez besoin de six pièces par adulte. Autre info : pensez à bien équilibrer la variété de vos pièces salées et sucrées. En voici un exemple :
– pièces feuilletées ou gâteaux salés : au boudin blanc (vous ne le saviez peut-être pas mais le boudin blanc est une spécialité que les charcutiers confectionnent qu’à Noël) ou à la carotte et au cumin. Pensez à commander la pâte feuilletée chez votre boulanger.
– pièces à base de viande ou poisson : terrines achetées chez votre charcutier, rillettes de saumon ou tartares en tout genre… à tartiner sur un bon pain de campagne au levain. Les huîtres sont aussi une belle option pour les becs fins et surtout si vous avez de la chance d’habiter au bord de la mer (ou d’avoir un invité qui y habite…).
– pièces à base de fromage : j’opte pour les éternelles gougères au fromage. Faciles à réaliser et très économiques. Le plateau de fromages  reste aussi un incontournable.
– pièces à base de légumes : soupes ou verrines, saupoudrées de graines de sésame ou de courge que vous aurez fait préalablement griller.
– un DIP ou tout simplement une sauce délicieuse à tremper avec des crostini maison (ce qui vous permet de terminer le pain de la veille).
– pièces sucrées : à réaliser soi-même (verrines de fruits de saison, sablés…) ou à commander chez son pâtissier. Pensez au panier de clémentines.

Les courses
Maintenant que vous avez fini griffonné toutes vos idées de recettes sur un papier, faites une liste de courses : une liste pour le supermarché, une seconde pour le marché, une avant-dernière pour le boulanger et une dernière pour votre caviste. Et n’oubliez pas de programmer vos courses quelques jours avant la fête, pas le jour même, ce serait une pression inutile. Si besoin mettez au congèle et pensez à sortir vos préparations dès le matin (j’ai déjà oublié… c’est du vécu ;)).

Être bien équipé(e) et organisé(e) en cuisine
Sortez l’enceinte et branchez votre playlist favorite ! Zen ou rock… choisissez celle qui vous donnera la pêche pour cuisiner. Faites-vous aider mais ne soyez pas trop nombreux derrière les fourneaux. Castez bien vos commis de cuisine (rien de pire que celui qui ne sait rien faire et qui vous interrompt toutes les cinq secondes !). Equipez toute votre brigade d’un tablier : chez Amikado on brode pour vous de magnifiques tabliers personnalisés.

Vous êtes fin prêt(e), voici quelques petites astuces :
– préparez en amont : mettez vous au fourneau la veille ou l’avant-veille pour mijoter tout ce qui pourra être fait avant le jour J. Par exemple les feuilletés supportent très bien le congélo. Idem pour les gougères alors ne vous en privez pas ! 🙂
– sortez tous vos contenants de vos armoires (terrines, cuillères, plateaux, …). et demandez à vos invités d’en apporter si vous n’en avez pas assez.

La présentation
Elle devra être soignée. Pensez à Pinterest, votre meilleur ami pour les idées déco et présentation. Une belle présentation c’est 40% de réussite sur votre recette ! Et bien sûr dressez un joli buffet festif !

Goûter pour combler les petites faims
Vers 17h, après la balade et lorsque la nuit commence à tomber, servez à vos invités, petits et grands, brioches et chocolat chaud. En voilà une belle idée pour neutraliser les estomacs affamés et éviter ainsi qu’ils ne se jettent sur le premier plateau de petits fours.

Voilà, il est maintenant 20h et vous avez passé un moment fort agréable à cuisiner  pour toutes ces personnes que vous aimez. Vous êtes zen et vos invités se régalent ! Bonnes fêtes !

You may also like...