Nous contacterUne question ? Frais de port offerts dès 60 € d'achats* voir les conditions Mon compte Connexion Créer mon compte Suivre ma commande Suivre ma commande

Menu
0 Mon panier
0
Mon panier
0 €aucun cadeau
  1. Accueil
  2. Cadeau de Noël
  3. Guide Noël
  4. Histoire et traditions de Noël
  5. Noël en France

Noël en France

Noël en France

La période des fêtes de Noël marque son top départ en France dès le premier jour du mois de décembre. Traditionnellement, un calendrier de l’Avent est remis à chaque enfant pour que ces derniers puissent sagement patienter avant l’arrivée du jour J. Portés par la magie de Noël, les enfants ont également pour habitude de rédiger une lettre au Père-Noël durant la période de l’Avent ou bien même préalablement, dans laquelle est précisée la liste de cadeaux qu’ils souhaitent retrouver aux pieds de leur sapin.

Puis comme dans beaucoup d’autres pays, il est coutume de parer la maison ainsi que son extérieur, d’une multitude de décorations de Noël. Chaque Français accroche typiquement une chaussette de Noël sur leur cheminée ou dépose une paire de chaussures sous leur sapin de sorte que le Père-Noël accompagné de ses lutins puisse y laisser ses petits souliers. Et pour récompenser les efforts de ces figures emblématiques de la fête de Noël et leur donner de la force pour poursuivre leur voyage, des clémentines, du sucre, du lait, une carotte ou d’autres friandises gourmandes sont également déposés par les enfants aux pieds de leur cheminée ou sur le pas de leur porte d’entrée. Cette tradition est d’ailleurs répandue aussi bien en Belgique, qu’aux Pays-Bas ou encore au sein du Royaume-Uni.

 

Néanmoins, il existe en France des traditions de Noël propres à certaines régions, lesquelles trouvent leurs origines dans les époques ancestrales qui ont continué de prospérer à travers les siècles.

 

Tante Arie

En Franche Comté, la Tante Arie, accompagnée de son âne Marion, vient remplacer le Père-Noël. C’est elle qui est en charge de gâter les enfants ayant fait preuve de sagesse avec ses cadeaux de Noël pour enfants, et pour ceux ayant eu une mauvaise conduite, elle déposerait à la place quelques brindilles sur le palier de leur porte.

 

Dans la région de Normandie, les habitants auraient pour coutume de faire brûler une bûche de Noël dans leur cheminée en veillant à déposer à côté de celle-ci les cendres de la bûche de l’an passé. Par la suite, les membres de chaque famille se réuniraient et prieraient autour de la cheminée de manière à obtenir en retour quelques présents qui apparaîtraient quelques instants après.

 

En Alsace ainsi qu’en Lorraine, la Saint Nicolas demeure encore célébrée les 6 décembre, durant les temps des fêtes de Noël, par les habitants qui y accordent une grande importance, et cela depuis des siècles déjà. Pour en savoir plus sur celui qui fascine encore les populations alsaciennes et lorraines, n’hésitez pas à consulter notre article retraçant le parcours de Nicolas de Myre, ce grand évêque chrétien. Par ailleurs, les Alsaciens ont également perpétué une tradition datant de 1521, laquelle consiste en la découpe d’arbres verts à l’occasion de la Saint Thomas ayant lieu le 21 décembre pour ensuite les décorer de roses et de pommes, de confiseries et de petits gâteaux. Cette tradition s’est par la suite répandue dans le reste de la France mais également en Allemagne, en Autriche ou encore au Royaume-Uni.

 

Crèche en Provence

Quant à la Provence, de grandes crèches de Noël mettant en scène des santons sont présentes dans la plupart des villages. A l’origine, les santons fabriqués en cire ou en terre cuite avaient vocation à représenter les personnages de la Nativité à l’instar de la Vierge Marie, Joseph, les Rois Mages ou encore l’Enfant Jésus. De nos jours, les habitants de Provence ont revisité le principe des crèches, lesquelles symbolisent désormais les métiers traditionnels de la région. A cela s’ajoute également le célèbre festin des 13 desserts en référence à la Cène. Pour cet événement, une jolie décoration de table est dressée et généralement composée du blé de la Sainte Barbe ainsi que d’une branche de houx, laquelle permettrait d’attirer la chance et la prospérité.

 

En Bourgogne, là encore le Père-Noël n’a pas sa place dès lors qu’il est remplacé par le Père Janvier qui endosse toutefois le même rôle que ce dernier. Les Bourguignons ont aussi pour tradition de Noël, d’enflammer une bûche pour la déposer ensuite aux pieds de leur porte d’entrée. Selon les croyances religieuses, cela permettrait à la Vierge Marie de venir se réchauffer en cette période de froid hivernal.

 

Cette tradition bourguignonne rappelle étroitement une ancienne coutume bretonne. En effet, les Bretons avaient à l’époque comme habitude de déposer une bûche décorée d’un ruban et arrosée d’eau bénite et de sel devant leur porte d’entrée, et cela avant de se rendre à la messe de minuit de Noël. Néanmoins, cette tradition a cessé d’être perpétuée au fil des années, si ce n’est qu’elle est encore pratiquée par les croyants qui continuent de participer aux messes chrétiennes.


En savoir plus sur Noël


Tous les guides d'achat