Nous contacterUne question ? Frais de port offerts dès 60 € d'achats* voir les conditions Mon compte Connexion Créer mon compte Suivre ma commande Suivre ma commande

Menu
0 Mon panier
0
Mon panier
0 €aucun cadeau
  1. Accueil
  2. Cadeau de Noël
  3. Guide Noël
  4. Histoire et traditions de Noël
  5. Origines de Noël

Les origines de Noël

Les origines de Noël

Traditionnellement célébré les 24 et 25 décembre de chaque année, Noël s’apparente comme étant une des plus importantes fêtes chrétiennes dès lors que celui-ci symbolise le jour de la naissance du Christ. En dépit du caractère religieux que la fête de Noël peut revêtir, cet évènement s’est tout de même fortement répandu et démocratisé à travers les siècles ainsi que dans les différentes cultures du monde entier pour ainsi devenir une véritable période de convivialité et de festivités.

Noël : d'une célébration païenne à un événement religieux

En réalité, Noël (du latin « natalis dies » signifiant « jour de naissance » et du gaulois « noio » et « hel » signifiant « nouveau » et « soleil ») trouve sa genèse dans des traditions païennes datant des premiers siècles après J.-C. La journée du 24 décembre était considérée par les Celtes comme le jour de la renaissance du Soleil symbolisé par l’épicéa. Cette tradition a par la suite inspiré les cultes romains qui l’ont reprise afin de mettre à l’honneur la naissance de Mithra (divinité indo-iranienne symbole de la lumière et du Soleil). Celle-ci était plus concrètement célébrée au cours de la fête du Sol Invictus (signifiant le « Soleil Invaincu » en latin) ayant lieu durant la période du solstice d’hiver. En ce jour, les Romains avaient pour coutume le sacrifice d’un jeune taureau. Par ailleurs, et en référence au calendrier grégorien, le solstice d’hiver débute le 21 décembre et est dépeint comme étant la journée la plus courte de l’année. Elle marque le rallongement des journées et un soleil de plus en plus présent chaque jour.

 

C’est seulement en 274 que la date du solstice d’hiver et de la naissance de Mithra a été déplacée au 25 décembre sous l’initiative de l’empereur Aurélien. Néanmoins, à partir du 2ème siècle après J.-C. et plus précisément vers l’an 300, les Chrétiens de Rome ont reconnu cette date comme étant celle du jour de la naissance du Christ, faisant ainsi de cet événement une célébration chrétienne.

La démocratisation et désacralisation de Noël

Par la suite, la fête de Noël s’est répandue dans toute l’Europe parallèlement à l’expansion du christianisme. Toutefois, son nom tend à diverger d’un pays à l’autre : si cet évènement est appelé Noël en France, il est aussi dénommé Natale en Italie, Natal au Portugal, Navidad en Espagne, Christmas (messe du Christ) en Grande-Bretagne et en Allemagne, ainsi que Jul dans les pays scandinaves.

 

Par ailleurs, la fête de Noël n’est désormais plus seulement célébrée par les Chrétiens dès lors que de nombreuses religions l’ont intégrée à leurs traditions. Mais de nos jours, Noël tend à s’éloigner du caractère religieux qui lui était pourtant propre d’autant plus que seulement 14% de Français la perçoivent comme une journée religieuse. En effet, cette fête traditionnelle est aujourd’hui davantage considérée comme une occasion idéale de se réunir en famille pour partager des bons moments autour d’un repas gourmand et s’offrir des cadeaux de Noël.

 

Mais la fête de Noël dépasse aussi les frontières des liens familiaux. En cette période de festivités, les rues arborent des décorations lumineuses, tout comme les commerces qui en font un vrai usage commercial. La solidarité et l’altruisme sont également mis à l’honneur en plus de la convivialité durant la période de Noël pour faire preuve de charité et venir en aide aux plus démunis, aux malades ou encore aux personnes isolées.


En savoir plus sur Noël


Tous les guides d'achat